Le prix d'un chiot

Nos tarifs


Le succès que rencontre le Berger blanc suisse  depuis quelques années le place dans la catégorie des chiens à la mode. Cet engouement n'est pas forcément bénéfique pour la race : production intensive, mariage hasardeux, développement excessive des tares..

Tout d’abord parce que vous avez plusieurs  type d'élevages: les marchands de chiens, l'éleveur professionnel, l'éleveur familial, le particulier, , qui vous proposent des chiots inscrits ou non-inscrits au LOF Livre des origines français.(c'est le livre qui est français et non les origines)
Ensuite, il y a les éleveurs sérieux qui font les tests de dépistage de tares ou problèmes génétiques sur les parents avant la reproduction dans l’objectif de produire des chiens de bonne qualité afin de vous apporter le maximum de garanties au niveau de la bonne santé des futurs chiots.
Et puis  ceux qui ne pratiquent  aucun tests de santé «ou un minimum» sur les parents avant la reproduction,et dont leurs seul objectif est de vendre.

Nos tarifs :
Pour la compagnie et le sport canin le prix d'un chiot mâle comme femelle est de 1200€. Nous demandons 400€ à la réservation (bon de réservation dûment rempli avec pedigree des parents, résultats des tests et cotation ainsi que la date de disponibilité du chiot).
Pour la France des facilités de paiement peuvent être envisagées pour le solde(au maximum 3 mensualités)

•Vous allez sans doute trouver des chiots BBS moins chers.....

Comme toute chose, la qualité à un prix.
Un chiot issu de parents avec un pédigrée de qualité et primés en expositions canines,  testés officiellement pour la dysplasie des hanches et  le gène MDR1 ne peut pas être bradé. Son prix est le résultat de l'éducation des parents, du temps passé en expositions, de la qualité des chiots, du bien être apporté au chiot durant leur croissance, du temps passé pour la socialisation, des vaccins, pose de puce, inscriptions au LOF etc....

Règles d'or avant de choisir un chiot

 
 

Visitez l'élevage afin de vous assurer que les chiens et chiots sont élevés dans de bonnes conditions , que les chiens ont suffisamment d’espace sont épanouis et en bonne santé.
Dans la cas contraire faites demi-tour sans hésiter!
Privilégiez un élevage qui ne fait naître que du Berger Blanc Suisse, un éleveur multi-race ne peut pas connaître toutes les races qu'il élève comme pourrait le faire un passionné de la race.

Les éleveurs sérieux ne font reproduire que des chiots ayant passé avec succès les différents tests de santé recommandés pour la race:  Radio Hanches ,  et MDR1.
Demandez de voir les dossiers de santé des 2 parents.
Un bon éleveur est celui qui va produire des chiots de qualité dans le respect du standard de la race. Pour cela il va privilégier les mariages en fonction des caractères morphologiques ou comportementaux qu'il souhaitera développer. Il va éradiquer le plus possible les tares susceptibles d'être présentes en ne croisant pas 2 adultes touchés. Certes il pourra faire de la co-sanguinité pour ancrer un phénotype défini mais cette pratique est réservée à des éleveurs ayant plus de 20 ans d'expérience et connaissant parfaitement le cheptel mondial du BBS.

Mises en garde :

  • L’éleveur affirme qu’il ne possède pas de dossiers de santé ou que ceux-ci seront envoyés avec le pédigrée du chiot.
  • L'éleveur affirme que la race ne souffre pas de problèmes de santé.


• Règle n°1
L'éleveur doit faire preuve de transparence, dans ce qu'il dit au niveau des résultats en concours de ses chiens :
Par exemple: « Mes chiens sont Champions ou de lignée de Champions », il faut bien vérifier les dires de la personne. Une ligne de Champions ne veut pas dire nécessairement que les reproducteurs sont Champions ou de qualité pour la reproduction. Les titres de Champions se gagnent avec le travail et la détermination  de l'éleveur consciencieux.


• Règle n°2
Un seul type d’éleveur en France peut vous garantir les origines "pure race" de votre futur chiot, par la délivrance d'un Pédigrée (certificat de naissance), celui produisant des chiens inscrits au LOF «Société Centrale canine »

Mises en garde :
N'achetez pas un chien sans pédigrée même s'ils sont moins chers à l'achat (quoique bien souvent le prix est élevé par rapport à la qualité). Sur un chien non LOF vous n'avez aucune garantie de race. L’éleveur qui produit du non-LOF, vous dira que les papiers ne servent à rien si vous ne voulez pas faire d’expositions de beauté ou de concours divers … ce n’est pas vrai ! le LOF, est un acte par lequel on donne une véritable identité au chien. Sans cette inscription, votre chien est assimilé à «un croisé »( un croisé = chien issus de 2 parents de race mais de races différentes ou multi-race indéfinies!). Achèteriez-vous un croisé, à 500 euros ou plus….


• Règle n°3
Méfiez vous des prix anormalement bas, en général on ne brade que rarement des chiots de qualité.

Mieux vaut attendre un peu d’avoir les moyens de s’offrir le chien dont on rêve, né dans un bon élevage plutôt que de payer un chien moins cher qui risque de vous coûter plus cher à la longue en frais de vétérinaire parce que les géniteurs n’ont pas été dépistés ou en comportementaliste canin parce que les chiots n'ont pas été socialisés.
Ne soyez pas pressé d'acquérir un chiot, vous trouvez un bon éleveur, il n'a pas de chiots disponibles, patienter plusieurs mois, peut en valoir la peine! Votre compagnon vivra avec vous pour 12 ans en moyenne, il vaut mieux attendre et prendre votre chiot dans un bon élevage plutôt que d'acheter le premier chiot disponible sous prétexte que vous ne voulez pas attendre...

En conclusion



Adopter un chien , ce n'est pas comme prendre un billet de loterie et tenter la chance. Avec du bon sens et de la réflexion vous pourrez déjà écarter bon nombre de problèmes et vivre pleinement avec votre compagnon pendant plus de 10 ans.

LA RACE EST JEUNE :Des éleveurs passionnés de la race se sont battus pour faire du BBS ce chien  noble et majestueux qui vous fait rêver aujourd'hui…. Grâce à leur travail de sélection leur dévouement, la race a été reconnue à titre définitif par la FCI en 2011. Le meilleur hommage que l'on puissent faire à ces personnes ayant bataillé, sacrifié leur temps et leurs loisirs, c'est de ne pas encourager la production hasardeuse du BBS, le non LOF, les croisés, les types BBS ou l’achat en animalerie ….. il en va de l'avenir du Berger blanc suisse  .